vendredi 25 avril 2014

A faire au Japon - Les onsen, comment s'y prendre

A faire n'importe où au Japon, car il y en a à peu près partout dans l'archipel. Chez nous en France, quand on dit thermalisme, on pense automatiquement "cure, rhumatismes, brûlures, allergies..", et problèmes de santé ( et je sais de quoi je parle avec bientôt une 3° cure thermale aux eaux soufrées pour causes de sinusites récalcitrantes). Bref, des soins prescrits par le médecin, assez lourds et contraignants, l'inverse de la thalasso ou du Spa.

L'onsen Japonais est aussi un bain thermal ( vu le nombre de volcans qu'il y a là bas), mais dans une état d'esprit assez différents: il s'agit plus d'entretenir sa santé que de l'améliorer, on y va pour se détendre, pour le plaisir d'une sortie entre amis... un peu comme le Hammam en Turquie, ou les thermes romains.

Là, c'est libre d'accès, pas besoin d'une prescription pour y aller.. et c'est à ne pas louper. C'est bien simple, j'ai testé lors de mon premier voyage, et j'ai recommencé, et je recommencerai encore.

Alors première précision, qui a son importance pour les timides: pas de maillot! ce n'est pas une piscine...
Désolée, tout au long de cet article , je vais parler direct et avec des détails qui pourront passer pour sscabreux, mais autant y aller franco: l'Onsen c'est à poil.
Voilà.

Allez, hop, tous à poil!
Alors rassurez-vous, dans l'immense majorité des cas, ils sont quand même non-mixtes, les hommes d'un côté, les femmes de l'autre. Ca n'a pas toujours été comme ça, avant  l'ouverture sur l'occident, ils étaient souvent mixtes. Quand aux singes, c'est seulement dans le nord du pays, peu de chance d'en avoir un qui s'incruste en pleine ville!
MAIS
chose à ne pas oublier: on n'est pas ici dans un contexte de culture judéo-chrétien qui fait de la nudité un truc pervers à combattre. On n'y va pas non plus pour s'exhiber non plus.Non, c'est juste comme ça: on ne s'habille pas pour aller faire trempette, et personne n'y va pour reluquer les autres ( ça c'est juste un ressort comique de mangas).

Donc comment on procède?

- la plupart du temps, dans les grands onsen, il y aura une première salle munie de casiers à clefs, pour déposer ses chaussures, avant même d'aller acheter le ticket d'entrée.
 - avec le ticket, on vous remet un peignoir, des pantoufles pour se déplacer dans l'enceinte des bains, et une petite serviette.
- munis de tout ça, il faut ensuite se diriger vers les panneaux 男  pour les hommes et    pour les femmes.
- là on trouve la salle de déshabillage. j'ai bien dit la salle, et pas les cabines. Comme de toutes façons dans moins de 10 minutes, on barbotera toutes ensembles, pourquoi se compliquer la vie.

un exemple de brochure trouvé en ligne, avec infos en anglais: Evidemment,  il y a les règles valables partout: ne pas courir, ne pas chahuter, penser à fermer les robinets, ne pas asperger les autres, ne pas manger dans les bassins (!)
- Donc étant une , à partir de là, je vous parle de mon expérience, je me doute que chez les hommes, c'est à peu près pareil. ca peut surprendre la première fois, mais j'avais été prévenue. Et je peux vous dire, que , même timide et complexée à l'époque par ma taille absolument pas mannequin, ça m'a pris environ juste 5 secondes pour faire " ouais, bon, on s'en fout en fait", alors qu'une mamie maigrichonne et toute ridée se mettait à poil à côté de moi sans aucun souci. Et puis une fois dans l'eau jusqu'au cou, on oublie vite qu'on est en train de discuter à quelqu'un d'autre qui est elle aussi nue comme un ver.
Pour ce premier essai, on était en groupe de 5 françaises, ça aide à passer le cap. Et on a été littéralement assaillies de questions par les mamies, qui étaient très contentes de voir des occidentales s'intéresser à une tradition du pays. Heureusement que l'une de nous avait un bon niveau en Japonais!

- après le déshabillage, vient le moment le plus ridicule du monde: le lavage ( comme à la piscine, on prend la douche avant de passer au bassin commun). En général ce sont des postes le long du mur, avec pommes de douche, shampooings, savon. Dans certains cas ( Celui de Matsuyama, le savon n'est pas fourni, mieux vaut vérifier avant. Mais dans ce cas il y avait malgré tout un distributeur de savon, donc moyennant une petite piécette de 100Y, il est possible de remédier à l'oubli. Et si on y va entre amis on peut toujours faire shampooing ou gel douche commun.)
Les douches sont placées très bas, la raison est simple, on se douche assis sur un petit tabouret, c'est bien pratique pour se savonner les pieds! parfois il y a un seau pour se rincer à grande eau. La petite serviette ne sert pas à se sécher, elle est trop minuscule, mais  faire mousser le savon et à se frotter comme avec un gant de crin. Une fois rincée, on la garde avec soi, classiquement sur la tête, ou pour tenir les cheveux, ou sur le bord du bassin. Il ne faut pas la faire tremper dans l'eau.

La raison de la douche est double: d'une part ne pas trimballer sa poussière personnelle jusque dans le bassin commun, mais aussi se préparer à entrer dans l'eau. Mieux vaut donc prendre une douche chaude.
car
- l'eau des bassins est facilement à plus de 40°C. Dans un très grand onsen il peut y en avoir plusieurs, avec les températures écrites en chiffres arabes, donc, pas de panique. Mieux vaut aller du moins chaud au plus chaud)
- souvent il y a un bain froid (euh, normal en fait), qui pour le coup, après le bain à 48°C peut paraitre glacial. Je finis toujours par celui là ( quitte à n 'y mettre que les jambes pour les frileux), pour la circulation. Attention aux gens sensible, le passage soudain du chaud au froid peut causer des vertiges ( dureste, c'est le même principe que dans le grand nord: se rouler dans la neige après le sauna!)
- dans certains Onsen, mais pas tous, on peut trouver des bains extérieurs: ça c'est le top, et beaucoup plus respirable que les bains intérieurs: la tête à l'air frais, le corps dans l'eau chaude, on peut supporter plus longtemps. Parfois aussi, il y a des saunas, mais ça n'est pas pour moi ( je supporte la chaleur acceptable humide des hammams mais pas la chaleur beaucoup plus haute, et sèche des saunas. Dans un des derniers onsen que j'ai faits, il y avait un sauna à 60°C, j'y suis entrée et ressortie moins de 10 secondes après. je n'ai même pas tenté le sauna à 90°C!).
- et une fois fini le parcours retour aux casiers pour se sécher. D'où l'intérêt de penser à amener: une grande serviette, et des sous vêtements propres( ça serait dommage de remettre culottes et chaussettes sales après ça!)

- Les questions qu'on peut se poser, nous les filles ( désolée les gars): en fait sur le forum ALJ, il y avait un sujet sur les onsen, mais les hommes ont vite fait dériver le truc vers des considérations débiles du genre " est-ce que ça fait pas un peu "fofolles" d'être tous nus entre hommes?". Je note que les femmes ne se posaient pas la question de savoir si ça faisait lesbiennes, mais des choses beaucoup plus pratiques. j'ai pris l'habitude d'y répondre en message privé sur le forum, mais je vais lister ici ce qu'on m'a demandé jusque là
  • Les cheveux: si on a les cheveux longs, il vaut mieux emporter une pince pour bien les relever. Souvent il y aura des sèches cheveux à la sortie, mais on est en 100V, ils ne sont pas très puissants, une petite serviette supplémentaire est une bonne idée. Attention parfois les sèches cheveux marchent à pièces, prévoir de la monnaie (pièces de 100Y)
  • J'ai mes ragnagnas, est-ce que je peux y aller? avec un tampon, ça devrait le faire, mais ça ne sera pas très agréable. Parce qu'évidemment, dans ces cas là, la chaleur n'est pas très recommandée. Donc le mieux c'est soit de décaler la sortie onsen la semaine suivante, soit de prévoir le coup et de se débrouiller avec sa pilule pour éviter d'être embêtée par dame nature pendant le voyage ( moi je fais ça)
  • Je suis enceinte: Au premier voyage, on avait une femme enceinte avec nous, pas de beaucoup, ça ne se voyait pas. et elle n'a pas eu de problèmes .Mais là évidemment, c'est aussi un coup de poker: soit on supporte la chaleur, mais il vaut mieux y aller mollo quand même avec les chocs thermiques (éviter les bains les plus chauds, et ne tremper que les pieds dans le bain froid) soit si c'est trop avancé, renoncer. Je ne sais pas comment font les japonaises, mais honnêtement, j'y suis allée 6 fois dans des onsen différents et je n'y ai jamais vu de femmes enceintes. Ca ne doit pas être bien agréable je le crains.
  • et les poils?  Grosso modo, comme ailleurs. Evidemment je n'ai pas passé mon temps à regarder les autres, don.. mais comme je n'aime pas exposer des jambes de Yéti, je dirais qu'éviter les chaussettes en poils et la moquette sous les bras. De ce que j'ai pu comprendre, à part d'être la petit soeur du susdit yéti, vus pouvez garder votre maillot ( non, pas celui en tissu!) Ce n'est pas trop dans l'habitude du coin de s'épiler le maillot, et puis ça serait mal poli de vous zyeuter à cet endroit précis, donc, on peut éviter cette étape.
  • J'ai une maladie de peau... évidemment, si c'est contagieux, mieux vaut éviter! En fait c'était mon principal souci ( psoriasis, j'ai déjà été refoulée à la piscine en France pour mes vilains genoux, et pourtant je n'en ai pas beaucoup.. de plaques, hein, j'ai 2 genoux, sinon!) . Mais là non plus, personne ne m'a fait de remarques, si certaines ont trouvé que  c'était dégueu, en tout cas elles l'ont gardé pour elle. Après, l'eau en elle même étant soufrée, ça ne peut être que bénéfique.
  • les varices internes/ externes: voir paragraphes sur les femmes enceintes. L'eau trop chaude n'est pas une bonne idée.
C'est à peu près tout ce qui me vient à l'idée pour le moment, si vous avez des questions en particulier, n'hésitez pas à les poser en commentaires

En tout cas après une bonne journée de marche, ça fait un bien fou. Peut être même que ça changera votre regard sur la nudité (ça a été le cas pour moi)  En tout cas, au Japon. En Europe, je craindrais plus un regard scrutateur "ho t'as vu comme elle est mal foutue?". Là, j'ai eu droit à des regards curieux, parfois un peu craintifs ou un peu hostiles ( tous les occidentaux sont par défaut considérés comme américains, en général des que les gens repèrent que vous êtes français l'ambiance se détend) dans un onsen vraiment peu fréquenté  par les touristes.

Dernières choses à savoir:
Beaucoup d'onsen n'acceptent pas les tatouages (histoire d'éviter de devenir un repaire de yakuzas, je suppose. On conseille de cacher les petits par un sparadrap, ou chercher dans un guide quels qont les onsen qui accepent les gens tatoués. Il n'y en a pas beaucoup!

Mieux vaut y aller en pleine journée , il y aura moins foule. Vers 19h00, c'est bondé de gens qui sortent du travail. En pleine journée, il y aura plus de place, souvent il n'y aura que des retraitées, et finalement, elles ont été plus cool et moins suspicieuses envers nous que les plus jeunes. A chaque fois, c'est elles qui sont venues vers nous, avec 3 mots d'anglais et des "sugoi! sugoi!" Et ça c'est génial.

allez, hop, je vais enchaîner avec un billet avec quelques adresses précises.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire